top of page

CO2 : + 100 ppm en 60 ans


En 1960, la proportion de CO2 dans l'atmosphère terrestre était d'environ 315 parties par million, elle est aujourd'hui de 415 parties par million !

En 60 ans, l'activité des hommes a enrichi l'atmosphère de 100 ppm de gaz carbonique, soit une augmentation de 32 %.

Comme pour l'écroulement de la biodiversité (plus rapide et de plus grande ampleur encore) nous faisons face à un changement foudroyant dont, pour la première fois dans l'histoire de la planète, une espèce - l'Homme - est responsable.

Notre démographie, le volume de nos activités et leurs conséquences : disparition des animaux et réchauffement climatique, sont sur une pente telle que nous heurterons à très courte échéance les limites de la Terre.

Pour n'avoir pas voulu nous adapter aux possibilités de notre monde, nous devrons subir cette confrontation, il n'y aura pas de vainqueur.



51 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


La régularité de la courbe, son absence totale d'inflexion (on note même plutôt une accélération de la tendance), son ignorance toute aussi totale des résolutions médiatiquement prises dans les différentes COP climatiques (notamment celle de Paris) augurent mal de l'avenir.

Nous allons de toute évidence vers une modification sensible de la teneur atmosphérique en CO2. Au vu des 60 dernières années, on a le sentiment que seul le manque physique de combustibles fossiles pourra stopper l'ascendance.

C'est évidemment bien insuffisant pour enrayer une dérive climatique peut-être dangereuse, même si la Terre a parfois connu des teneurs en CO2 et des températures plus élevées et si la vie ne s'en est pas si mal portée. Mais la planète n'était pas alors…

Like

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

bottom of page